Category Archives: Livres

Pour un café…

J’ai sauté le pas après de longues hésitations ! En tant que non-professionnel, je ne vis pas de mes travaux qui sont chronophages et coûteux. 

Aussi, je sollicite votre soutien pour continuer à proposer des livres gratuits téléchargeables. Offrez ce que vous vous voulez : une tasse de café, un verre de champagne… ou un carré de sucre ! 

La Tulipe et le Coquelicot

Ce premier roman est un voyage culturel qui est la toile fond pour des relations amicales et amoureuses entre personnes d’origine différentes.

L’histoire débute à Montréal. Jila et Mael, deux immigrants, échangent sur leurs difficultés dans leur pays d’adoption et leur culture respective. Une amitié grandira au travers d’un lien épistolaire avant de se défaire de manière brutale.

Le vol d’un objet sacré appartenant à Jila l’obligera à renouer le contact avec son ancien ami. Ils vont apprendre à s’apprivoiser et à développer une relation de connivence, lors d’un périple inexplicable en Iran, pour essayer de le récupérer. Jila reviendra seule à Montréal où sa vie reprendra sous un jour nouveau. De son côté, Mael, grièvement blessé, sera dans l’impossibilité de rentrer. Comme pour son amie, son existence prendra un nouveau virage au sein d’une famille iranienne qui le cache et le protège.

Voir et acheter le roman.

Christine de Pizan en train d’écrire

Christine de Pisan

Christine de Pizan, Livre de la mutacion de Fortune, Paris, 1410 BNF, Manuscrits, Français 603, f. 81 v°. Dans ce manuscrit qui est peut-être un manuscrit autographe, l’autrice s’est fait représenter dans son estude (son petit bureau), assise, en train d’écrire. D’autres livres sur la table rappellent la part de la compilation dans l’écriture de ses ouvrages didactiques. On trouve dans ses manuscrits plusieurs miniatures de ce type. (source BNF)

Christine de Pizan « se retrouve veuve avec trois jeunes enfants, sa mère et une cousine à sa charge, et aux prises avec de grosses difficultés juridiques et financières, son père et son mari n’ayant pas été très prévoyants. Ayant déjà composé quelques poèmes qui avaient été bien reçus dans les cours aristocratiques qu’elle fréquentait, elle décide de se mettre au travail et de faire vivre sa famille grâce à ses livres, et compose un premier recueil poétique, les Cent ballades, en 1399. Sa vie se confond dès lors avec sa carrière d’écrivain, en suivant les fluctuations de la période la plus troublée de la guerre de Cent Ans, dont on trouve de nombreux échos dans ses œuvres. » (source BNF)

Elle est considérée comme la première femme à vivre de son écriture.

La lecture, c’est divin

Ganesh lisant son œuvreIl n’est pas commun de voir Ganesh, le dieu de la sagesse, de l’intelligence et de l’éducation, sous cette forme. Selon la tradition, il aurait écrit le Mahâbhârata, sous la dictée de Vyasa (un rishi légendaire), la grande épopée indienne, avec sa défense cassée. On le voit ici lisant la création de son épopée. Les livres sont vraiment d’essence divine !

 

Les dessous d’une couverture

En règle générale, dans un ouvrage, l’histoire se passe à l’intérieur de la couverture. Il arrive parfois que ce soit le contraire qui se produit. Le livre ci-dessous, qui est sans intérêt, cache pourtant un « secret ».

Couverture dames créoles

Couverture de Dames créoles.

En effet, c’est la couverture et en particulier le fond fleuri qui suscite notre intérêt. Si les fleurs d’hibiscus stylisées qui décorent cette « une » consacrée à des femmes sont agréables à voir, elles n’ont pas éclos par hasard. En y regardant bien, on voit qu’il s’agit d’un tissu. Continue reading