Un siècle de lettres capture les émotions de la vie dans une nouvelle ville, loin de chez soi

Dans Nine Letters, les mots comblent la distance entre amis, amants et famille, formant une douce méditation sur la vie loin de chez soi. L’œuvre poignante de la cinéaste brésilienne et suisse Cristina Müller comprend une série de lettres et de cartes allant des années 1930 à nos jours, chacune d’entre elles étant écrite par quelqu’un qui, comme Müller, se trouve ailleurs que chez lui. Chaque lettre étant racontée dans la langue originale de l’auteur, les histoires transportent les spectateurs à travers les époques et les lieux, tandis que les images offrent des vues contemplatives de la ville moderne de New York passant par les saisons. Des flocons de neige qui tombent aux nombreuses couleurs du ciel, des sorties au cinéma aux opinions politiques, le court métrage capture la sensation de vivre à la fois « ici et là-bas », comme le dit Müller. Dans son interprétation, cette sensation est à la fois particulière à New York et familière à tous ceux qui ont choisi de vivre dans une nouvelle ville, loin de tout ce qu’ils connaissaient auparavant.

Article original en anglais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *