Parole des… Ménestrels des Terres de Lune

 

Ménestrels des terres de lune

— Les disques de ton enfance et de ton adolescence
Morgan : Clannad, Denez Prigent, Myrdhin, Alan Stivell, les Chieftains, Georges Brassens, Noir Désir, Indochine, U2, Edvard Grieg, heu… et beaucoup, beaucoup, beaucoup d’autres. J’ai toujours écouté pas mal de musique.
Corbin : Pink Floyd, Toto, Perfect Circle, Indochine, Crashtest Dummies, Metallica, New Order, je ne me souviens pas de tout…

— Pour accueillir le soleil, tu écoutes
Morgan : Le chant du vent dans les arbres, ou de la mer, quand je peux.
Corbin : les oiseaux ! Quand il y en a…

— Une chanson que tes parents appréciaient
Morgan : La chanson pour l’auvergnat, de Georges Brassens.
Corbin : Alors là… on me pose une colle.

— Un artiste celtique
Morgan : Myrdhin.
Corbin : Enya. Mais on me chuchote que c’est plutôt la rubrique New Age…

— La réalisation dont tu es le/la plus satisfait(e)
Morgan : Ah dur… Je vais dire « Kirei na Yuki », une musique en hommage à ma meilleure amie, Reya.
Corbin : Je n’ai jamais été satisfait de mes réalisations, je suis très mauvais public avec moi-même…

— Le dernier disque que tu as acheté
Morgan : The Dreamer’s Dance, d’Ameylia Saad Wu.
Corbin : Alors ça, ça doit remonter à l’époque où j’avais encore des sous… euh, Mindfields de Toto, je crois me souvenir que c’était en 2002…

— Le dernier film que tu as vu
Morgan : … Je sais plus. Je ne regarde pas beaucoup de films, je préfère les livres : le film est dans ma tête et il dure bien plus longtemps.
Corbin : J’ai revu Dune de David Lynch récemment. Toujours avec autant de plaisir.

— Le dernier livre que tu as lu
Morgan : La peur du Sage, de Patrick Rothfuss.
Corbin : Les trois mousquetaires, d’Alexandre Dumas.

— Un danseur et un chanteur que tu admires
Morgan : la troupe de Riverdance pour la danse. Pour le chant, on va dire Denez Prigent.
Corbin : La danse curieusement je ne regarde que très peu (peut-être parce que je n’aime pas danser ?). Chanteur : Alanis Morissette.

— Ton plus grand rêve artistique
Morgan : Faire comme les anciens Bardes : créer une musique qui fait pleurer, une qui fait rire et une qui fait dormir… Hum, y’a du boulot.
Corbin : vivre rien qu’avec la musique sans perdre mon temps à autre chose !

— Si tu devais choisir :
* Le soleil ou la lune ?
Morgan : La lune.
Corbin : Le soleil. Non, la lune. Non : le soleil, le soleil. Euh.

— Le réel ou l’imaginaire ?
Morgan : L’imaginaire réalisé.
Corbin : le réel. Quand il découle de l’imaginaire.

— Tristan et Yseut ou Roméo et Juliette ?
Morgan : Tristan et Yseut, mais avec la fin celte et pas la fin chrétienne : « Par le houx, le lierre et l’If, Tristan, mon amour, je suis à toi pour toujours » (donc, ça se finit bien. C’est triste, une histoire d’amour qui finit mal.)
Corbin : Tristant et Yseut. Définitivement.

— Une chanson et un livre pour l’hiver
Morgan : Une chanson… Agardarei, de Luis Emilio Batallàn. Un livre, le Nom du Vent, de Patrick Rothfuss : mes deux dernières découvertes émouvantes !
Corbin : Pour la chanson ce serait une chanson d’Enya, peu importe laquelle, ça s’écoute en regardant les flocons tomber. Et un livre ? Ben, le Seigneur des Anneaux.

— Qu’évoque pour toi :
* La Bretagne ?
Morgan : Mon pays.
Corbin : un rêve que j’ai enfin réalisé.

* L’Irlande ?
Morgan : Parmi les meilleurs musiciens du monde, et des musiques à leur mesure.
Corbin : un rêve, pas encore réalisé celui-là.

* La forêt ?
Morgan : Un endroit où être.
Corbin : le calme.

* La mer ?
Morgan : la musique.
Corbin : le poisson. Bien cuisiné.

— Ce qui te caractérise le mieux
Morgan : Bleu.
Corbin : Vert.

— Un objet que tu emportes toujours avec toi
Morgan : Mon opinel, une ficelle et un briquet. (Je suis une fille de la campagne !)
Corbin : Si je vivais la vie que je voulais vraiment, ce serait mon arc et un carquois plein. C’est plus utile pour chasser qu’une carte bleue ou un téléphone portable.

— Pour accueillir les étoiles, tu écoutes
Morgan : Le ciel. Il a beaucoup de choses à raconter, vous savez !
Corbin : la musique dans ma tête. Ou bien ce que le cœur a à me dire et que je n’ai pas pris le temps d’écouter avant. C’est le meilleur moment pour faire ça.

— T’arrive-t-il d’écouter de la musique au milieu de la nuit ?
Morgan : Souvent. Très souvent. Mais c’est toujours la mienne, car je compose beaucoup la nuit.
Corbin : Pas souvent… ou alors c’est que j’ai une insomnie, et dans ce cas, préfère lire ou écrire. De la musique, j’entends ! J’ai surtout besoin de silence dans ce genre de cas.

Voir aussi la partie 1 (entretien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *