Parole de… Mariana Ramos

Les critiques de la presse écrite et parlée sont unanimes, Mariana Ramos est une chanteuse solaire.
Elle doit probablement au Sénégal, son pays natal, cet enthousiasme et cette vigueur qui la caractérise. Généreuse, Mariana rayonne et occupe tout l’espace le temps d’un concert. Au fil du spectacle, elle parvient à enflammer son auditoire, lui transmettant une partie de son feu sacré.
C’est au Cap-Vert, patrie de ses ancêtres, qu’elle trouve son inspiration. Elle nous transporte vers les airs les plus endiablés de l’archipel : le cola sanjõn, la coladeira, musiques enjouées de l’île de São Vicente, le funana et le batucu héritage des esclaves de l’île de Santiago.

D. R.

– Les disques de ton enfance et de ton adolescence
Mario Pop et les flemmes, Voz de Cabo Verde, Click Song de Miriam Makeba, SP Bye Bye Leroy Brown de Sylvie Vartan, le groupe Téléphone, Billy Holliday, Living in the USA de Linda Rondstat…

– Pour accueillir le soleil, tu écoutes
Stevie Wonder.

– Une chanson que tes parents appréciaient
Ilidio de Boas Festas.

– Un artiste français / capverdien
Nougaro / Tito Paris.

– La réalisation dont tu es la plus satisfaite
Suavidança, mon dernier album.

– Le dernier disque que tu as acheté
Stone Rollin de Raphael Saadig.

– Le dernier film que tu as vu
The Company Man.

– Le dernier livre que tu as lu
Sauve-moi de Guillaume Musso.

– Un chanteur que tu admires
Stevie Wonder.

– Ton plus grand rêve artistique
Chanter dans un orchestre symphonique.

– Si tu devais choisir :
* Le Cap-Vert ou le Sénégal ?
Le Cap-Vert.

* La danse ou le chant ?
Le chant.

* La mer ou la montagne ?
La mer.

– Une chanson et un livre pour l’hiver
Dans mon île de Henri Salvador et un roman policier de Harlan Coben.

– Qu’évoque pour toi :
* Dakar ?
Ma petite enfance et les bons plats sénégalais.

* Le jazz et la musique brésilienne ?
Les musiques que maman écoutait dans ma jeunesse.

* Le créole ?
Le beau dialecte du Cap-Vert.

– Ce qui te caractérise le mieux
La bonne humeur.

– Un objet que tu emportes toujours avec toi
Une améthyste.

– Pour accueillir les étoiles, tu écoutes
Miss perfumada de Césaria Evora.

– T’arrive-t-il d’écouter de la musique au milieu de la nuit ?
Jamais !

Site [>]

Discographie :

Di Dor Em Or (2000)
Bibia (2004)
Mornador (2008)
Suavidança (2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *