Parole… de Dina Babouder

Dina Babouder

Dina Babouder, iconographe d’origine libanaise, se livre à nous.

— Les disques et livres de ton enfance et de ton adolescence
Disques : la musique classique (la collection de mon père jouait chaque jour).
Livres : Milan Kundera, Simone de Beauvoir, Marguerite Yourcenar…

— Pour accueillir le soleil, tu écoutes
Radio classique (celle de Radio Canada).

— Une chanson que tes parents appréciaient
Il m’est difficile d’en nommer une seule. Ils aiment beaucoup Jean Ferrat, Jacques Brel, etc.

— Un artiste oriental
Feyrouz. On l’écoutait, maman et moi, à la radio tôt le matin avec le lever du soleil, avant le début des bombardements…

— La réalisation dont tu es le/la plus satisfait(e)
Une icône de la Vierge avec son enfant.

— Le dernier disque/livre que tu as acheté
Disque : 100 Best Adagio voices.
Livre : Toute la lumière que nous ne pouvons voir de Anthony Doerr.

— Le dernier film que tu as vu
The Beauty and the Beast (eh oui !, souvenir d’enfance).

— Le dernier livre que tu as lu
Je lis présentement, en parallèle : Our Mutual Friend de Charles Dickens (un de mes auteurs préférés) et Le secret d’Adèle de Valérie Trierweiler.

— Un peintre que tu admires
Gustav Klimt.

Adèle Bloch-Bauer I, peinture à l'huile (1907, 138 × 138 cm), Neue Galerie (New York).

Adèle Bloch-Bauer I, peinture à l’huile (1907, 138 × 138 cm), Neue Galerie (New York).

— Ton plus grand rêve artistique
Être connue… Rêve de tout artiste…

— Si tu devais choisir :
* Une boîte de chocolat : Green and Black, 85 %
* Une boîte de peinture : pigments naturels de chez Kama Pigments
* Une boîte à musique : celle où on range des bijoux et dans laquelle il y a une ballerine qui tourne au son d’une musique mal enregistrée.

— Une chanson et un livre pour l’hiver
Chanson : Bells of New York City de Josh Groban (album Illuminations)
Livre : Au revoir là-haut de Pierre Lemaitre, Train de nuit pour Lisbonne de Pascal Mercier, ou Les vies de papier de Rabih Alameddine (bon, je m’arrête…).

— Qu’évoque pour toi :
* Le Liban : une odeur de terre, de thym, de lavande, de fruits trop mûrs qui pourrissent sur leur arbre, d’arbres de pin et de maisons aux tuiles rouges…
* La France : la richesse, la culture, l’histoire, le génie…
* L’art religieux : parler sans dire de mots.

— Ce qui te caractérise le mieux
La rose (celle qu’on utilise pour faire de l’eau de rose).

— Un objet que tu emportes toujours avec toi
Un vieux chapelet en bois.

— Pour accueillir les étoiles, tu écoutes
Radio classique (celle de Radio Canada).

— T’arrive-t-il d’écouter de la musique au milieu de la nuit ?
Si je me réveille au milieu de la nuit, non, sinon je n’arriverai plus à m’endormir.
Si je n’arrive pas à m’endormir, oui, de la musique classique sur mon iPod.

Vous pourrez découvrir un entretien avec Dina sur Terres d’Asie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *