Le dolmen de la discorde

Dans un village breton, un dolmen oppose un curé et un instituteur.

Dolmen

Rapidement, l’instituteur sortit du presbytère, incapable de cacher son agacement en regardant l’église. Non pas qu’il ne croyait en rien, mais il commençait à en avoir assez des remarques du prêtre.

Les ennuis avaient débuté un mois plus tôt, lorsque Loïc Le Bihan était revenu en Bretagne après avoir enseigné plusieurs années à Paris. Il avait acheté une maison traditionnelle à proximité de la mer. Un choix mûrement réfléchi, car sa région lui avait terriblement manqué. Il avait jeté son dévolu sur un village où le granit rose abondait, de même que les légendes.

Peu après son installation, le prêtre était venu le rencontrer pour faire connaissance, mais surtout pour lui demander de détruire l’amas de pierres qui se dressait dans son jardin, à l’abri d’un bosquet. Selon lui, c’était un lieu de vénération païen qui détournait l’attention de certaines de ses ouailles. L’instituteur, un grand gaillard aux yeux bleus et à la chevelure soignée, l’avait reconduit poliment, en lui disant qu’il ne croyait pas aux fées ni aux korrigans, contrairement à l’ancienne propriétaire. Celle-ci, sourde aux demandes du prédicateur, avait préservé l’endroit pour le petit peuple. Maintenant qu’elle était morte, les choses allaient peut-être changer.

[Lire la suite sur Scribay]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *