Category Archives: Écriture

Accident sans gravité

Monsieur Duchemin se rendait en voiture à son bureau. Le feu allait passer au rouge et il accéléra. Aveuglé par le soleil, il ne vit pas la piétonne qui venait de s’engager sur la chaussée. Il la percuta avec l’aile droite de son véhicule et le bruit sinistre du choc le glaça d’effroi. La dame se retrouva allongée près du trottoir. Il freina, se gara en montant sur la bordure et sortit afin de constater les dégâts. Les autres piétons se précipitèrent alors vers la victime. Monsieur Duchemin éclata en sanglots. Plusieurs avaient attrapé leur téléphone portable et passaient des appels dans la plus grande confusion.

Continue reading

La séance improbable

Film 35 mm

Il faisait sombre et une bruine glaciale tombait depuis le matin. L’homme entra dans le petit cinéma de quartier, acheta machinalement un ticket et se rendit à l’étage du bâtiment, où il croisa de nombreuses personnes. Il poussa la porte de la salle et se dirigea vers le fond. Il avisa un siège au milieu d’une rangée, s’assit lourdement en poussant un soupir qui en disait long sur sa lassitude.

Continue reading

Le Petit Homme

La rencontre entre un petit homme et une petite sirène pour un avenir impossible.   Sirène

Il était un petit homme
Pirouette, cacahouète
Il était un petit homme
Qui n’avait jamais navigué
Qui n’avait jamais navigué

Assis sur un gros rocher surplombant la mer, le Petit homme regardait tristement les vaguelettes mourir sur la plage de sable blanc. Si cela faisait des années qu’il travaillait dur sur son île perdue au milieu de nulle part — ou presque —, il scrutait l’horizon depuis quelques mois dans l’espoir incertain de pouvoir s’en aller. Il laissa échapper un énorme soupir et essuya furtivement une larme naissante.

Continue reading

Jeune femme écrivant une lettre

Jeune femme écrivant une lettre de VermeerCe tableau du peintre néerlandais Vermeer a été peint vers 1665. La jeune femme, que certains supposent être l’épouse du peintre, est sur le point d’écrire avec une plume d’oie. Cette lumière si particulière à Vermeer a le pouvoir de faire ressortir le sujet qui se trouve dans un environnement bourgeois sombre.
L’œuvre est exposée à la National Gallery of Art de Washington, D. C.

Christine de Pizan en train d’écrire

Christine de Pisan

Christine de Pizan, Livre de la mutacion de Fortune, Paris, 1410 BNF, Manuscrits, Français 603, f. 81 v°. Dans ce manuscrit qui est peut-être un manuscrit autographe, l’auteure s’est fait représenter dans son estude (son petit bureau), assise, en train d’écrire. D’autres livres sur la table rappellent la part de la compilation dans l’écriture de ses ouvrages didactiques. On trouve dans ses manuscrits plusieurs miniatures de ce type. (source BNF)

Christine de Pizan « se retrouve veuve avec trois jeunes enfants, sa mère et une cousine à sa charge, et aux prises avec de grosses difficultés juridiques et financières, son père et son mari n’ayant pas été très prévoyants. Ayant déjà composé quelques poèmes qui avaient été bien reçus dans les cours aristocratiques qu’elle fréquentait, elle décide de se mettre au travail et de faire vivre sa famille grâce à ses livres, et compose un premier recueil poétique, les Cent ballades, en 1399. Sa vie se confond dès lors avec sa carrière d’écrivain, en suivant les fluctuations de la période la plus troublée de la guerre de Cent Ans, dont on trouve de nombreux échos dans ses œuvres. » (source BNF)

Elle est considérée comme la première femme à vivre de son écriture.